Shop Mobile More Submit  Join Login
Diatlovitchi Not just the ordinary pear by siamesesam Diatlovitchi Not just the ordinary pear by siamesesam
Diatlovitchi. Bélarus.
La contamination silencieuse, invisible et pernicieuse des sols, par le Césium 137 libéré lors de la fusion du réacteur n°4 de Tchernobyl, est encore jeune. Un calcul simple, basé sur la période de cet isotope nocif, nous renseigne : plus que 270 ans avant que la radioactivité du Cs 137 s'aligne avec le bruit de fond naturel. Pour les millions de personnes n'ayant pas d'autre choix que de vivre sur ces terres que les nuées radioactives ont ensemencé de leur poison, pour tous ces enfants, cela signifie que chaque aliment est susceptible de porter sa charge de mort, une mort qui s'accumule insidieusement dans les tissus, une mort discrète mais aussi sûre de son effet que si elle s'avançait en plein jour, une mort lente et méthodique que son travail de sape dispense de toute hâte, une mort patiente qui, si par hasard sa victime lui échappe happée par quelque autre infortune, se rabattra sans rechigner sur sa descendance, une mort héritée en effet, dans les dommages indélébiles infligés au patrimoine génétique - les anomalies stables.

De ces 300 ans maudits de vigilance forcée, seulement 30 se sont écoulés. 30 ans d'analyse patiente de chaque parcelle de ce sol aussi nourricier que traitre, afin d'obtenir la certitude que ce fruit que je vais tendre, que je vais offrir, ne soit pas porteur de ces simulacres de nature libérés par la folie des hommes, de ces isotopes radioactifs et meurtriers. 30 ans c'est une génération, un passage de relai, 30 ans c'est aussi la tentation de la lassitude et de l'oubli, encouragés parfois par des gouvernements si pressés de remettre ça - Lukashenko veut sa centrale nucléaire - qu'ils te repeupleraient Pripyat juste pour l'exemple; mais 30 ans et ce n'est que le début. Et déjà des nations se déchirent, semblant oublier qu'elles s'agitent dangereusement au bord du gouffre de Tchernobyl.

Le Belrad sillonne cet océan de ténèbres rutilantes où les sirènes atomiques font régner de nouveaux charmes, et continue d'enregistrer des mesures alarmantes. Son calendrier n'est pas celui d'une quelconque indépendance énergétique, mais celui de la survie des enfants du Bélarus. Une espèce menacée.

Aidez le Belrad.
Help Belrad.

La série : La catastrophe silencieuse
Add a Comment:
 

The Artist has requested Critique on this Artwork

Please sign up or login to post a critique.

:iconsamo19:
samo19 Featured By Owner Aug 29, 2015
great testimony, and a fantstic pic
Reply
:iconsiamesesam:
siamesesam Featured By Owner Aug 29, 2015  Hobbyist Photographer
Thank you very much.
Reply
:iconirianwhitefox:
IrianWhitefox Featured By Owner Aug 29, 2015  Professional Interface Designer
Excellent! The illumination is gorgeous!
Reply
:iconsiamesesam:
siamesesam Featured By Owner Aug 29, 2015  Hobbyist Photographer
Muchas gracias. Cheap desktop lamp is all ...
Reply
Add a Comment:
 
×




Details

Submitted on
August 29, 2015
Image Size
263 KB
Resolution
800×800
Submitted with
Sta.sh
Link
Thumb
Embed

Stats

Views
890
Favourites
58 (who?)
Comments
4

Camera Data

Make
Canon
Model
Canon EOS 5D Mark II
Shutter Speed
8/1 second
Aperture
F/11.0
Focal Length
70 mm
ISO Speed
50
Date Taken
Aug 14, 2015, 11:15:49 PM
Software
Adobe Photoshop CS6 (Macintosh)
Sensor Size
5mm

License

Creative Commons License
Some rights reserved. This work is licensed under a
Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 3.0 License.
×